LES ILES MALOUINES

 

Vous connaitrez peut être ces îles sous leur autre nom britannique, celui de Falkland Islands.
Elles furent baptisées chez nous Malouines en référence aux premiers marins colons de Saint Malo y ayant séjourné au XVIII ème siècle. Mais ces îles sont anglaises. Elles ont été la base des phoquiers et baleiniers venus chasser en Antarctique durant de nombreuses années. Puis, les moutons introduits dans le milieu insulaire produisirent la laine de qualité que nous connaissons.
Celle-ci sous-tendit l’économie locale avant que son cours ne chute sur le marché international.
Aujourd’hui, la principale source de revenus de l’île est tirée des licences de pêche aux calmars et poissons accordées aux navires européens et asiatiques.

Les Malouines comptent quelques 3000 habitants dont les deux tiers vivent à Port Stanley, petite capitale au charme victorien désuet. A l’origine l’île ne comptait pas de forêts et la végétation se composait de landes de bruyère, de petits arbustes et d’une sorte de joncs hauts et touffus, le tussock. Celui-ci abrite un grand nombre d’oiseaux.
Il existe plus de 60 espèces de volatiles se reproduisant sur les quelques 200 îles que compte l’archipel : canards, oies, hiboux, hérons, mais aussi un grand nombre d’oiseaux aquatiques.
Manchots empereurs, manchots papous, gorfous sauteurs ou dorés, manchots royaux et manchots de Magellan sont ceux que vous pouvez apercevoir.
Quant aux mammifères évoluant dans les eaux environnantes, on y trouve le petit dauphin de Peale, noir et blanc, l’otarie à fourrure des Falkland ainsi que le lion de mer.





En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici