Retour choix de la croisière Accueil

L’OCEAN AUSTRAL

L’Océan Austral, bordant le continent Antarctique, est une gigantesque masse d’eau en mouvement constant coulant d’ouest en est. Il brasse les eaux du Pacifique, de l’Atlantique Sud et de l’Océan Indien et représente environ 20% de la masse océanique mondiale. Il forme ainsi le courant marin le plus puissant de la planète appelé Courant Circumpolaire Antarctique. Celui-ci joue un rôle majeur dans la distribution des eaux à l’échelle mondiale : il absorbe les eaux chaudes et redistribue les eaux froides par le biais de ce que l’on appelle la circulation thermohaline.

Qu’est-ce que la circulation termohaline ?

Trois grandes masses d’eaux de densité distincte évoluent dans l’Océan Austral. La première, la couche supérieure, se caractérise par sa basse température (elle gèle en hiver) ainsi que par sa pauvre salinité.
La seconde, la couche intermédiaire, est plus chaude mais présente une plus grande concentration en sel. Elle est donc plus dense. La troisième court entre 3000 et 5000 mètres de profondeur sur le fond marin. C’est une eau très froide présentant une forte salinité.

Mer de Weddell

Les couches inférieures et supérieures se diffusent graduellement vers le nord distribuant des eaux froides vers les tropiques. La couche intermédiaire absorbe quant à elle les eaux sub-antarctiques, compensant les eaux perdues par les deux autres couches et apportant les nutriments et eaux chaudes des régions tempérées et tropicales.

Ces courants marins induisent par conséquent des flux de chaleur qui ont des répercussions directes sur la circulation des flux atmosphériques.
Le rôle des océans dans la régulation climatique planétaire est aujourd’ui avéré bien qu’encore insuffisamment étudié. Un vaste programme scientifique mondial, le WOCE (World Ocean Circulation Experiment), basé sur une coopération internationale intense, mène depuis 1990 des études visant à constituer la plus grande base de données sur l’état actuel des océans pour en étudier leurs fluctuations sur le climat à long terme.

On sait à l’heure actuelle que toute variation de la salinité ou de la température des océans entraine une modification de leur densité et affecte donc l’équilibre des courants marins.
Si ceux-ci sont altérés, c’est alors toute la régulation climatique mondiale, telle que nous la connaissons aujourd’hui, qui est en jeu. A ce titre, la convergence antarctique illustre bien la manière dont les fluctuations climatiques peuvent être induites par les courants marins.

Convergence - Antarctique

Qu’est-ce que la convergence antarctique ?

Lorsque la couche froide supérieure de l’Océan Austral rencontre les eaux des régions sub-antarctiques relativement plus chaudes, se créée alors un phénomène marin particulier : les eaux froides et denses plongent sous celles plus chaudes provoquant ainsi la chute brutale de la température océanique et atmosphérique de plusieurs degrés. C’est ce que l’on nomme la convergence antarctique.
Celle-ci est représentée par une ligne imaginaire entourant le continent polaire et s’étend sur 32 à 48 km de large. Il s’agit en fait d’une frontière biogéographique délimitant notamment la rencontre de l’Océan Austral et des océans Pacifique, Atlantique et Indien.
La zone de convergence est biologiquement très active et on y trouve une grande concentration de plancton, animaux, poissons et oiseaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici